top of page

Le toucher, un chemin d’évolution

Saviez-vous que la peau est le plus grand organe du corps humain ?


La concentration de cellules nerveuses sur l’épiderme permet des sensations autant de douleur que de plaisir.


Elles permettent la perception des stimuli :

☯︎ sensation thermique (chaud, froid)

☯︎ sensation douleur (choc, brûlure, piqûre…)

☯︎ sensation tactile (consistance, texture, maturité…)


Le toucher est une communication non verbale, une façon d’exprimer notre bienveillance, notre affection, notre amour, autrement qu’avec les mots.


Le toucher est le 1er sens à apparaître et le dernier à disparaître. Il est la première capacité sensorielle chez l’enfant, avant même sa naissance. Il est un besoin qui fait partie de notre quotidien.


Il détend, relaxe, apaise, rassure, diminue la perception de la douleur, calme l’angoisse et l’anxiété, procure du bien-être.


Accepter d’être toucher c’est nourrir nos besoins de reconnaissance, de sécurité, d’être aimé.

Parfois certaines mémoires émotionnelles et sensorielles ouvrent la porte à des mécanismes de défense et empêche le corps de s’ouvrir au toucher.


Que l’on aime ou non être touché, le massage peut être un merveilleux chemin d’évolution.


Nous parlons ici du toucher avec une intention accueillante, bienveillante, respectueuse, sécurisante, honorante, un toucher qui s’accompagne d’une qualité de présence.


Alors les mains sentent, perçoivent, ressentent, transmettent et font le pont entre le cœur et le corps. Elles se joignent et accompagnent avec bienveillance dans les méandres de l’inconscient.


Le toucher est nécessaire au bien-être de l’âme et est une des clefs de la santé 🌸


« Les humains ne peuvent survivre sans le toucher. C'est un besoin fondamental. » - Dr Ashley Montagu


Bio'n'heur & Sérénité

Posts récents

Voir tout

Bình luận

Đã xếp hạng 0/5 sao.
Chưa có xếp hạng

Thêm điểm xếp hạng
bottom of page